Domaine Cour St-Vincent
34730 ST VINCENT de Barbeyrargues
Tel. : 04 67 59 60 74 ou 06 16 39 08 48

Témoignages de Sommeliers concernant le Domaine de Cours St-Vincent

Yannis KHERACHI, Chef-Sommelier, le Jardin des Sens, le 21/02/2013

En tant que Chef-Sommelier de l’hôtel-restaurant Le Jardin des Sens à Montpellier depuis cinq ans, je suis amené à découvrir différents domaines, vignerons et vins de cette belle région du Languedoc-Roussillon. C’est lors d’une de ces occasions que j’ai découvert, au début de mon arrivée dans ce restaurant, le Domaine Cour Saint-Vincent et fait la connaissance de Martine et Francis BOUYS.

Ce domaine est situé dans le centre du village de Saint-Vincent de Barbeyrargues, charmant et au caractère rural. Saint-Vincent de Barbeyrargues est un village dominé par l’église de type Roman, inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques. Un panorama remarquable est visible depuis le parvis de l’Eglise duquel on surplombe la vallée du Lez, face au Pic Saint Loup.
Une des premières qualités de Francis, vigneron passionné et de terrain, est qu’il a toujours su être et se mettre à l’écoute des différents clients et sommeliers qui sont venus au domaine déguster ses vins.

Un jour, il m’a appelé pour m’inviter à dire un mot sur ses vins lors d’une fameuse journée portes-ouvertes qu’il organise chaque année dans la cour du domaine, aidé par sa famille et ses nombreux amis : dégustations, casse-croûte généreux, convivial et qualitatif.
J’ai pu découvrir avant tout une famille vigneronne depuis plusieurs générations : Martine, Francis, leurs enfants et petits-enfants, mais aussi Stéphan, leur gendre, à qui il délègue actuellement le travail de la vigne et ses vinifications, toujours dans cet esprit d’écoute et de qualitatif, domaine en agriculture biologique depuis 2007.

Ensuite des vins, bien sûr. Un blanc Les Mourguettes, qui allie puissance : roussanne, marsanne, la colonne vertébrale du flacon et fraîcheur et fruité : grenache blanc et clairette. Notes de fleurs et fruits à chair blanche, pomme, une bouche fraîche et volumineuse, bien équilibrée. Quelques huîtres à chair un peu grasse, noix de saint-jacques, loup, homard, mais aussi une belle côte de veau crémée l’accompagneront merveilleusement.

Trois rouges, plus ou moins puissants, issus d’assemblage. Le cour Saint-Vincent, syrah, grenache et vieux carignans élevés en cuve, vin friand avec une certaine épaisseur et structure, notes de fruits noirs : mûre, myrtille, cassis mais également réglissé. Vin d’amis à déguster avec de la bonne charcuterie locale.

La cuvée Mille Pierres : syrah, grenache et carignan également, avec un léger passage en barrique, robe violacée profonde et intense, brillante ; toujours les fruits noirs avec, en plus, des notes de garrigues et de torréfaction qui apparaissent, bouche ample avec des tanins maîtrisés et fondus. On peut commencer à penser au canard, pigeon, bœuf, etc.
Le Clos du Prieur, que je considère comme la grande cuvée. Vin de garde élevé en barrique neuve : syrah, grenache et mourvèdre, robe d’une belle intensité, les mêmes notes aromatiques qu’auparavant avec un côté un peu plus poivré, et l’apparition du sous-bois, de la truffe, du cuir. Bouche puissante, en finesse, très longue. Sanglier, chevreuil, agneau, chocolat pour le mariage avec ce joli flacon.
Mais aussi un vin rosé : Le Rosé de Camille, syrah, grenache et cinsault. Robe pâle, nez expressif sur la framboise, groseille et bouche pas trop riche, finale sèche. Parfait pour se rafraîchir en guise d’apéritif quand les grosses chaleurs arrivent, avec une grillade, une salade de riz un peu relevée.

Une originalité, la Brise d’Automne, vin issu de raison surmûris, de marssanne et roussanne, légèrement moelleux. Robe dorée, belle brillance et limpidité, nez puissant sur l’abricot, l’orange confite, le coing, la poire. Bouche fraîche et pas lourde par la présence de sucre. Entre amis, au goûter, avec un beau pain d’épice, une tarte aux fruits maison, etc.
Une surprise à venir, à base de cépages syrah et cinsault, léger, plein de fruits… chut ! Les Nuits de Léonie.
Pour conclure, vous pouvez découvrir ce Domaine Cour Saint-Vincent et ses vins sans modération ; l’accueil y sera toujours effectué dans la simplicité, la chaleur humaine et la convivialité.

Grand merci à Martine, Francis, Stéphan, et les enfants, de transmettre cet esprit familial vigneron et languedocien en vinifiant ce beau produit à la fois agricole et noble qu’est le Vin.

Yannis KHERACHI

Stéphane PATE, Sommelier de la Restauration

Encore une fois, j’ai eu l’honneur d’animer une dégustation durant les portes-ouvertes du Domaine Cour Saint-Vincent. Cela s’est passé le samedi 10 Novembre 2012 ; durant cette journée, j’ai fait découvrir les vins de Francis BOUYS mais aussi ceux de Stéphan, son gendre qui, depuis à peu près 2 ans, reprend la relève. Je dois dire que la relève est belle et bien assurée !

Ayant eu l’occasion de présenter la dégustation des portes-ouvertes en 2011, je dois dire que le millésime 2012 marque un changement, ou plutôt une évolution des vins du domaine. Surpris par  la fraîcheur de tous ces vins, je dois dire que le Domaine vient de passer une étape et de rentrer, cette fois avec les deux pieds, dans la ’’Cour’’ des GRANDS. Je ne minimise pas mes mots pour dire que, d’ici peu, ces breuvages seront un nom en Languedoc et seront  à la carte des grandes tables de la région.

Stéphan, en collaboration avec Francis, a apporté aux vins la fraîcheur et la fougue de sa jeunesse, grâce au grenache blanc et à la clairette, additionnés à la marsanne et à la roussanne qui donnent une belle longueur en bouche (sur le blanc Les Mourguettes).
Pour les rosés, mon choix se porte sur Le Rosé de Camille, toujours sur des notes de fruits rouges légèrement acides, comme la framboise, la groseille mais aussi une note de fraise gourmande.

Pour ce qui concerne les deux rouges, Mille Pierres et le Clos du Prieur, je ne saurai choisir car les deux cuvées m’apportent autant de sensation à la dégustation. Ce caractère épicé, poivré et les notes de violette de la syrah, l’authenticité et la marque des fruits noirs (mûres, cassis), de l’olive noire, de réglisse et de sous-bois, avec le mourvèdre et le carignan.

Francis et Stéphan feront aussi succomber ces dames avec une vendange passerillée, toute en douceur et en arômes de fruits confits.
C’est d’ailleurs ce dernier vin qui a été dégusté au cours d’une sophro-dégustation®, animée par ma compagne Sonia ARITZU, Sophrologue sur Montpellier (cours Gambetta), pour un groupe de 25 personnes. Une dégustation originale où elle a pu amener une prise de conscience sur l’importance de prêter attention à nos sens au quotidien, mais aussi lors d’une dégustation de vins.
Si vous voulez en savoir plus sur la sophro-dégustation®, ou ses activités de sophrologue, vous pouvez vous rendre sur son site Internet (http://www.cabinet-sophrologie-montpellier.com) ou la contacter par mail à sophrologie34@gmail.com
Que dire de plus si ce n’est d’aller découvrir ces vignerons authentiques et sincères.

Merci à toi, Francis, pour avoir su transmettre tout ton savoir et ta passion à Stéphan qui continue le chemin que tu as tracé, en y ajoutant sa personnalité.
Je vous souhaite bonne continuation et je vous dis à l’année prochaine !

Stéphane PATE